Fracture du poignet : comment éviter une algodystrophie [SDRC] ?

Comment éviter l’apparition d’une algodystrophie (ou syndrome douloureux régional complexe – SDRC) suite à une fracture du poignet ?

Peut-être êtes-vous tombé récemment et vous voudriez à tout prix éviter une algodystrophie ?

En effet, le syndrome douloureux régional complexe (SDRC), encore appelé algoneurodystrophie,  dystrophie sympathique réflexe, causalgie ou maladie de Sudek,  est une complication fréquente des fractures du poignet qu’elles soient traitées orthopédiquement ou chirurgicalement, qui apparaît dans 10,5 à 37 % des cas.

Cette affection se caractérise par 4 éléments :

  1. des douleurs de type neuropathiques : douleurs brûlantes, intenses, anormales
  2. un œdème local et à des changements de la couleur et de la température de la peau, une transpiration intense
  3. des modifications trophiques de la peau, des poils (hypertrichose) et des ongles
  4. une altération de la fonction motrice (perte de force, diminution de l’amplitude des mouvements actifs et tremblements).

De plus sa guérison peut prendre plusieurs mois, voire années !

Alors vous voulez vraiment tout faire pour éviter  un syndrome douloureux régional complexe (SDRC)!

Des solutions existent en prévention de l’algodystrophie !

La pathogenèse du SDRC n’est pas claire et il n’existe pas non plus de traitement définitif pour ce syndrome.

Bien que le rôle des radicaux oxygénés toxiques n’ait pas encore été clarifié, la vitamine C (acide ascorbique) en tant que médicament antioxydant prophylactique a été proposée pour prévenir l’apparition de l’algoneurodystrophie.

L’effet de la vitamine C dans la prévention des SDRC a été démontré dans plusieurs études avec des résultats contradictoires.

Les résultats varient selon les études, mais les méta-analyses récentes (2016, 2015) confirment l’utilité de la vitamine C pour réduire l’apparition du SDRC.

Par exemple un essai de 2007 : La prévalence du syndrome douloureux régional complexe était de 2,4 % (huit sur 328) dans le groupe vitamine C et de 10,1 % (dix sur quatre-vingt-dix-neuf) dans le groupe placebo (p=0,002).

5 fois moins !

 

Décidément la vitamine C présente de nombreux avantages, comme nous l’expliquions déjà dans une autre vidéo sur la perte de masse musculaire ICI.

 

Mais quelle dose de vitamine C prendre en prévention de l’algodystrophie ?

C’est ce qu’ont voulu savoir les scientifiques aussi…

II) Dosage de la vitamine C pour éviter l’algodystrophie.

Dans un essai multicentrique prospectif en double aveugle de 2007, 416 patients présentant une fracture du poignet ont été répartis pour recevoir un traitement par placebo ou un traitement avec 200, 500 ou 1500 mg de vitamine C par jour pendant cinquante jours.

L’analyse des différentes doses de vitamine C a montré que la prévalence du syndrome douloureux régional complexe était de 4,2 % dans le groupe 200 mg, 1,8 % dans le groupe 500 mg et 1,7 % dans le groupe 1500 mg.

Conclusions : La vitamine C réduit la prévalence du syndrome douloureux régional complexe après fractures du poignet. Une dose quotidienne de 500 mg pendant cinquante jours est recommandée.

Malheureusement il y a des limites…

III) Limite de l’efficacité de la vitamine C face à l’algodystrophie.

Comme je vous l’ai dit précédemment, les résultats varient selon les études…

Une synthèse de 2018 confirme ainsi la recommandation d’utiliser la vitamine C en prévention lors d’une fracture, mais remarque cependant  que l’efficacité relative de la vitamine C a diminué au cours des 15 dernières années !

En 2014, l’incidence du SDRC dans la cohorte vitamine C n’est pas statistiquement différente de l’incidence dans le groupe témoin (p = 0,76). La vitamine C a perdu son efficacité relative.

Ainsi des recherches supplémentaires devraient être faites pour comprendre pourquoi cette diminution ces dernières années !

Mais en attendant que faire ?

En fait les instances médicales estiment qu’il y a assez de preuves pour recommander l’utilisation de la vitamine C. Cette recommandation présente un mérite pratique.

En effet, la vitamine C a un coût relativement faible, peu de complications et est facile à se procurer (au cas où, je vous mets des liens affiliés pour acheter de la vitamine C de qualité, plus facilement assimilable par votre organisme, juste en dessous)

 

Donc, le mieux est de suivre les recommandations et de prendre de la vitamine C en cas de fracture du membre supérieur !

Si malgré tout vous développez un SDRC, voici pour vous aider une vidéo de mobilisations de la main en cas d’algodystrophie.

 

J’espère que cet article vous aura plu, si c’est le cas je vous invite le partager et à me le dire en commentaire !

Vous pouvez retrouver la vidéo correspondante à cet article juste ici :

Je vous donne rendez-vous pour de prochains conseils santé sur Santé de Faire, pour être sûr de ne rien manquer je vous invite à vous inscrire à mes mails privés juste ici !

 

SOURCES

Zollinger PE, et al. Effect of vitamin C on frequency of reflex sympathetic dystrophy in wrist fractures: a randomised trial. Lancet. 1999;354:2025-2028.

Zollinger PE, et al. Can vitamin C prevent complex regional pain syndrome in patients with wrist fractures? A randomized, controlled, multicenter dose-response study. J Bone Joint Surg Am. 2007;89:1424-1431.

« Testing the validity of preventing chronic regional pain syndrome with vitamin C after distal radius fracture. [Corrected] »  Sunitha Malay, Kevin C Chung. (2014)

« Role of vitamin C in prevention of complex regional pain syndrome after distal radius fractures: a meta-analysis »  Sanjay Meena, Pankaj Sharma et al. (2015)

Florence Aim et al, Efficacité de la vitamine C en prévention du syndrome douloureux régional complexe après fracture du poignet : revue systématique et méta-analyse, Hand Surgery and Réhabilitation, volume 35, Issue 6, December 2016, page 441

« The Efficacy of Vitamin C in the Prevention of Complex Regional Pain Syndrome After Distal Radius Fractures: A Synthesis »  Thomas Keef, Stephen Keef (2018)

 

Les recherches ayant permis de trouver cet article :

Sdrc ; Algodystrophie ; syndrome douloureux ; vitamine c algodystrophie ;  algodystrophie de la main ; douleur au poignet ; troubles vasomoteurs ; syndrome douloureux régional complexe ; prévention algodystrophie ; fracture du poignet complications ; traitement algodystrophie ; algodystrophie main ;  éviter algodystrophie  ; comment éviter lapparition dune algodystrophie ; algodystrophie de la main et du poignet ; algodystrophie epaule ; neuroalgodystrophie ; algodystrophie kine ; algodystrophie physio ; algodystrophie rééducation ; algodystrophie mobilisation ; maladie de sudek ; fracture du poignet que faire ;  syndrome épaule main ; fracture du poignet ;  algoneurodystrophie ;  vit c ; vitamine c ;  algodystrophie traitement ;  algodystrophie epaule ;  rééducation ;

Votre avis m'intéresse, merci de le partager ici